Catégories (cliquables) :
CARTERIE    -     CARTONNAGE     -     PHOTO     -     SCRAP
***

vendredi 23 octobre 2009

9/9/9

Une page datant d'il y a plus d'un mois... alors que ça fait si longtemps que je vous délaisse. Ya pas à dire, je suis à la bourre.
Page réalisée pour le défi de septembre, sur le thème de la rentrée. Et dernère page pour ScrapThérapie. Car il faut que je vous le dise, ST n'est plus. J'ai été obligée de lever le pied, tant pour ST, que pour FD, que pour mon scrap perso. Et donc, je n'ai guère plus de chose à vous présenter à l'heure actuelle. A suivre ?
Plus la moindre idée du matériel utilisé

le journaling : "Si la période de rentrée rime souvent avec angoisses et stress, elle rimait aussi, du côté de chez nous, avec reprise des (nombreuses) activités extrascolaire –musique, natation, danse etc.-, avec petits bonheurs d’une page vierge qui était à écrire et enfin et surtout avec nouveaux habits : jeans, chaussures, chemisier, etc. On avait droit chacune à une tenue, puis plus tard une ‘enveloppe’ pour se vêtir de neuf à l’occasion de la rentrée ; un petit plaisir qui faisait ‘passer la pilule’ d’une nouvelle saison plus facilement. Si l’une prenait une tenue complète assez classique, l’autre tenait à n’avoir qu’un seul jeans, ou une seule paire de converse… Oui, mais c’étaient celles qu’il fallait pour braver le regard des autres la tête haute. Pour ma part, je n’ai pas souvenir d’avoir tenu spécifiquement à une marque, si ce n’est à mes increvables Kickers : roses au collège, puis marron au lycée, et enfin mauves pour les années Fac.
Si il fut un temps où j’aimais cette époque de l’année, tant pour ce qu’elle promettait que pour la saison en elle-même, elle est devenue avec les années une période plus neutre, ou même parfois décalée -durant les années fac- mais toujours ce même nœud dans le ventre : savoir ce qui allait nous tomber dessus durant les mois à venir, et joie de retrouver ses amis après l’été passé à vivre d’autres aventures, parfois heureuses, parfois difficiles. Nouvel agenda customisé et entièrement paré pour combattre l’ennui des cours, nouveau sac pour fourrer tout les bidules à partager avec les copines, nouveaux cahiers où on se promet d’être soigné, réglo, attentif… Nouveaux objectifs aussi, que l’on sait parfaitement intenables. Et finalement, la volonté de se dépasser tient quelques jours, ou quelques semaines au mieux…
Et puis et puis… j’suis arrivée à un âge où la rentrée ne signifiait plus grand’ chose, surtout quand on a pas d’enfants. J’y regardais les autres, -les gens, sa famille aussi- à travers une sorte de détachement passif et doucereux, et c’est appréciable d’un certain côté. Mais à ce moment je me suis sentie un peu perdue, et les questions ‘qu’ai-je fait de ma vie, que dois-je faire de ma vie, et n’est-ce pas le moment de tenter autre chose ?’ se sont posées… Ou bien alors, un peu plus tard, travaillant dans une boutique rythmée en partie par la vie scolaire, la rentrée signifiait travail plus soutenu, un peu plus dur, puisqu’elle apportait avec la pluie son lot de listes interminables, de parents dépassés, d’enfants exigeants et d’enseignants crispés… J’en ressortais vidée, mais avec le sentiment du travail bien fait. Mais et ensuite ? ensuite rien, et la routine reprenait, de plus en plus morose…
Dans le même temps, cette période continuait tout de même à marquer les saisons qui passaient, et elle s’est mise à signifier, pour moi, de nouveaux cycles de vie : d’abord, en 2003, avec nos 1eres vacances en amoureux, quelques jours passés à planer sur les hauteurs normandes et bretonnes. En 2006 notre mariage, toujours en période de (pré)rentrée, où le mois de septembre signifiait un but à atteindre, une date marquante, la fin d’une année de préparatifs en même que le début de notre vraie vie à deux. Un peu avant cette échéance magique, fin juillet 2006, l’accident. Celui qui est venu me démontrer la fragilité de tout ça ; celui qui m’a donné un nouveau nez, contre ma volonté. Celui qui m’a obligée à garder un pied en Lorraine, avant de me lancer à corps perdu dans ma nouvelle vie. Septembre 2006 : mariage, déménagements, et vrais débuts d’une nouvelle vie…L’année suivante, c’est le rêve de venu réalité qui a marqué Septembre : ma propre entreprise démarrait tout doucement mais officiellement, avec 2 ou 3 minuscules contrats, les 1ers en bonne et due forme, et quelle fierté j’en tirais alors !! 2008, mes secondes et troisièmes collections [...] voyaient le jour…
2009…. En cet an neuf, je suis arrivée à la rentrée sur les genoux. Un été superbe, passé entre Mèze et la Lorraine, avec du travail à ne plus savoir quoi en faire, des projets plein la tête, des amis à la maison et des soirées indescriptibles avec ces derniers… Oui, mais voilà, la trentaine ne permet plus de récupérer aussi vite, et les sanglots m’ont rattrapée, entre deux carnets, mêlant leurs saveurs salées à l’odeur de la colle… Plein de travail, oui, mais pas assez de temps pour répondre à toutes les sollicitations. Stress, coup de bourre, retards… et enfin le devoir de refuser des commandes, alors même qu’elles auraient pu être intéressantes. L’obligation de mener à terme un projet après l’autre, pour espérer retrouver mon homme au bout du week-end… Des incompréhensions, des courses sans fin, des commandes qui n’en finissent plus. L’incapacité de faire front et à mon travail, et aux engagements privés tels que mes deux DT préférées, et l’impossibilité de passer du temps -pourtant primordial- en amoureux..
La rançon du succès, probablement. Mais il est amer, ce constat, car je rêvais de savoir être forte et grande face à cela, d’être en mesure de répondre présente à chaque instant… Et je me retrouve à genoux, souhaitant que cela s’arrête, juste un jour, une semaine. Je me suis perdue, je me suis brûlé les ailes à force de courir après la reconnaissance… Je n’ai pas le droit de me plaindre en ces temps de crise, car d’aucuns ne trouvent pas preneurs de leurs talents. Mais cette rentrée, pour moi, est plus difficile à encaisser qu’aucune de mes rentrées scolaires, celles du collège ou lycée incluses. Je n’avais jamais envisagé devoir céder, de plier pour ne pas casser. Je n’avais pas pensé devoir vivre cette période si fatiguée, avec tant de choses à trainer avant que de pouvoir penser à aller de l’avant encore un peu, encore une fois. Saurai-je me pardonner ces faiblesses ? Saurai-je tirer de vraies leçons de cet apprentissage ‘sur le tas’ ? Je l’espère, mais sans trouver la force d’y croire tout à fait. Je ne suis pas encore en mesure de relever la tête assez haut pour ne plus boire la tasse ; et je souhaite que les quelques mois de 2009 restants me donnent la possibilité d’entamer mon futur cycle de vie consciente de la chance que j’ai, tout en apprenant à mieux me préserver…"

Je ne sais même pas si je mérite d'avoir encore quelques lecteurs après tout ce temps loin de la blogosphère, et si quelqu'un aura le courage d'aller jusqu'au bout de ce billet... Mais si quelqu'un me lit, aujourd'hui, soyez rassuré(s), je vais mieux qu'il y a un mois, lors de la création de cette page, et du texte qui la compose. Recentrée sur ma vie, mon job et mon homme, je peux à nouveau savourer ce qui se passe, et créer pour mes petits fiancés avec un immense plaisir. (d'ailleurs, pour ceux qui veulent voir mais pas lire, il y a eu plein de nouveautés sur mes 2 blogs pro : les p'tits papiers, et les carnets enchantés.)
Voilà, en éspérant parvenir à revenir plus vite que la dernière fois, je vous souhaite une très bonne fin de semaine. Si vous êtes encore là, bien sur ^^.

15 comm':

Rowan a dit…

Oulala fatiguée hein faut relire ton dernier paragraphe tu rigoleras bien lol !! Bon j'avais déjà vu la page et on a déjà papoté alors vivement le suite ;-)...

Ladybird a dit…

Et bien, j'Espère que tu sors peu à peu la tête de l'eau... et continuer à nous éblouir!!! Prends le temps de te retrouver, de jouir de la vie, tout cela est si précieux! Plein de bisous! Magali

Chantalyon a dit…

Et oui j'ai tout lu et j'en suis très touchée...tu écris très bien, c'est émouvant et courageux aussi...alors à la 1ière absence on devrait t'oublier?? PPppfff t'es bête tiens........
Sur la page je disais justement à Bri que j'adorais les pages sans photos et je confirme....d'autant plus avec un journaling si beau...
Mille bisousssssss
HHeeyy on t'attend...dra...

Anne-Sophie a dit…

pioufff! ma pauvre Qiù! cela n'a pas du être une periode facile... j'espère que tu te sens mieux à présent (en tout cas un peu mieux...) ... et oui comme dirait mamaman "on est pas en bois!" il faut savoir prendre soin de soi et determiner ses prioritées!

ta page est superbe!

ta nouvelle bannière est d'enfer! lol!

et je te fais de gros bisous

Doado a dit…

Magnifique ! Je suis heureuse de savoir que tu as retrouvé le sourire depuis. Pleins de gros bisous !!!

Kibrille a dit…

Bon j'arrive au bon moment alors. tant mieux si ça va un peu meiux et que tu as réussi à établir un ordre dans tes priorités. C'est courageux ce choix que tu as fait. Et puis tu le fais bien ce qui ajoute plutôt qu'enlève. Je suis désolée de le dire mais d'un autre côté je trouve ça rassurant de voir que toi qui a crée ton propre emploi tu rencontres les mêmes affres que moi par exemple, simple fonctionnaire. Avec le charge en plus d'être à la base de tes choix. On apprend beaucoup de ce genre quand on est intelligent. Et tu l'es de la tête et du coeur. Alors bravo pour cet enrichissement. Tu es une belle personne qui fait de très jolies choses tu sais. Je t'embrasse. Portez vous bien toi et ton mari.

Anonyme a dit…

ton texte est magifique et me touche bcp ... je suis heureuse de savoir que tu vas mieux ... tu me manques aussi, allez on se donne des news via mail très vite ! je pense à toi ! très fort !
bises
vivi

Anonyme a dit…

ben tu vois, y'en a plein qui regardent ton blog et qui te lisent jusqu'au bout! ben dis donc ma pauf' milie, dur dur de réaliser ses désirs...
Mais comme m'a souvent dit mon "petit fiancé", qui m'a été d'un soutien incomparable pendant mes dures années d'études, on fait ce qu'on peut avec ce qu'on est dans la vie, et c'est déja pas mal du tout. L'essentiel, c'est de savoir que, de toutes façons, on fait tout ce qu'on peut dans les circonstances dans lesquelles on se trouve, et que le résultat ne peut pas dépendre entièrement de nous, puisqu'il y a des paramètre qui ne nous appartiennent pas!

biz Antonine

Joker a dit…

Ce qui est précieux est rare, alors ne t'inquiètes pas trop de tes absences. Tâche quand même de ne pas devenir trop précieuse, sinon je n'aurais plus les moyens de m'offrir de l'Emy.

LeSCRAPdeVal a dit…

coucou, ton juornaling m'avait scotchée sur SCRAPTHERAPIE et je le relis avec plaisir non pas par les difficultés que tu rencontres mais par sa simplicité et son côté " à coeur ouvert" . Pour traverser une zone de turbulences professionnelles qui m'a conduite à un burn out total, je comprend bien tes souffrances. J'ai fait un choix, pas facile mais je l'assume et je crois que tu assumes aussi très bien ton choix. Je pense que ces choix contribuent à nous rendre plus forts car plus matures et plus autonomes. Allez ma belle, courage le meilleur est à venir et si tu passes par reims, je suis toujours là, avec une tasse de thé ! je t'attends ! biz

Chantalyon a dit…

Pour quelqu'un qui n'avait pas envie de scrapper! J'adore cette page...
Depuis le temps que je viens cette fois-ci ça y est je te laisse un com!....
Quant au classeur je dois faire ça pour 2 albums photos 30x30 que j'ai achetés...sauf que les anneaux sont si gros que les pages dépassent! Lol.opération rallonge à suivre mais je crois que tu m'as donné envie de m'y mettre....Merci..

Chantalyon a dit…

Euh pardon.......je mets un com pour Val et j'ai buté quelque part...donc ouvrir plusieurs blogs en mêm temps pour moi po possible....

¤*¤Marinette¤*¤ a dit…

elle est superbe, remplie d'émotion
Gros bisous à toi, j'espère que tu vas bien
bizzz
Marinette

F-Rose a dit…

oh lala je suis contente de t'avoir lu au bout
un texte, des sentiments très émouvant
Bravo a toi, tu vas y arriver j'en suis sur
Gros bisous pour toi
a très vite
F-Rose

Mad a dit…

Ouille ouille ouille
Ma p'tit' Milie a bien du mal ...
Je comprends comme c'est épuisant de ne pas pouvoir faire comme il faut tout ce qu'on a décidé d'entreprendre, et d'avoir encore du temps pour être cool avec la famille, ça m'est arrivé et ça m'arrive encore ... tout l'temps ...
Harmonie, paroisse, mari, maison, jardin, courses, cuisine, ciné, tricot, lecture (si peu, mais ...)
Et c'est dur de trier pour savoir ce qu'on doit enlever dans des journées de 24h où il faut aussi dormir !
Gros bisous et courage ...

A propos
de ce BLOG
***

La recherche (dans ce blog)

le vrac

C R E D I T   H E A D E R : Camilla d'Errico
_____________oOo_____________

Les publications de ce blog
ne sont PAS libres de droits.

L'utilisation de mes créations -images, textes, photos- est bien sûr volontiers acceptée dans le cadre d'un usage personnel et privé (indiquez votre source par un lien cliquable vers ce blog en cas de partage.)
Pour tout autre utilisation,
merci de me contacter par mail

_____________OoO_____________


Will you leave me a comment ?
You'll make me happy ^^
anyway, thanks to stopping by !
e-mail ?